La bonne idée de miser sur un produit « dont tout le monde a et aura toujours besoin ». Car le papier toilette imaginé par la fratrie est fabriqué… sans arbres. « Il y a dix millions d'arbres coupés par an juste pour le papier toilette, explique le jeune chef d'entreprise. En lieu et place du bois, c'est le bambou qui sert de matière première. Une graminée « qui pousse plus rapidement », explique Maxence Ruckli. « Elle n'a pas besoin d'être irriguée et ne nécessite ni fertilisant, ni entretien », complète-t-il. Un papier toilette durable donc mais pas que. « L'idée, c'était aussi d'avoir un produit qui sorte du placard. Il y a plein de choses à faire visuellement. » Presque un accessoire de déco en somme.
Avec Mima®, même le papier toilette devient premium. Pour réussir ce tour de force, la start-up fondée par Maxence et Hampton Ruckli a utilisé trois ingrédients. D’abord, l’écologie: au lieu d’utiliser du papier à base de cellulose d’arbres, Mima® est fabriqué à partir de fibres de bambou cultivé sans pesticide ni fertilisant. Ensuite le design. Pas de film plastique, le produit bénéficie d’un packaging élégant inspiré des dessins d’Henri Matisse. Enfin, une distribution sélective: le papier toilette est vendu sur le site de Mima® ou dans deux magasins chics de Paris (La Grande Epicerie du Bon Marché et le BHV) au prix de 29,90 euros la boîte de 24 rouleaux.
“Une autre solution écologique consiste à remplacer le bois ou le papier par du bambou. Comme plusieurs de ses concurrents anglo-saxons (Bippy, No.2, Cheeky Panda), la jeune pousse française Mima® a préféré miser sur cette plante à la croissance ultrarapide. La fibre de bambou, par ailleurs, donne un papier à la fois doux et résistant, au toucher très «premium». Mais ces papiers de toilette écolo voient bien au-delà de leur fonction utilitaire. « L’objectif est aussi de faire quelque chose de décoratif, qu’on ne doit pas forcément cacher dans la salle de bain ». Colorés et stylisés, ces emballages transforment notre perception de ce produit ordinairement si insignifiant.”
"Le papier toilette, c'est environ 10 millions d'arbres abattus chaque année, selon notre invité. Étonnant de ne pas avoir trouvé d'alternative selon Maxence RUCKLI. Les recherches sont lancés avec son frère et ils tombent sur LE bon fournisseur, le bambou : "C'est une herbe, une graminée, ça pousse à toute vitesse, pas besoin de l'irriguer, pas de besoin de pesticides, pas besoin de le replanter, c'est la fibre qu'il faut pour un produit à usage unique". Il n'y a pas que le papier en lui même qui a été repensé : tout le reste du packaging est "100% recyclé et recyclable, vous pouvez même le composter puisqu'on utilise des encres végétales". Mima repense donc nos toilettes, en Île-de-France !"
“Avez-vous déjà réfléchi au nombre de rouleaux de papier toilette consommé par jour en France ? Un nombre astronomique quand vous savez que plus de 10 millions d'arbres sont abattus ne serait-ce que pour la fabrication de ce papier dont on ne pourrait nous passer. Alors, comment faire évoluer la composition du papier toilette afin de protéger l'environnement ? Ce challenge, la marque Mima® a promis de le remporter en créant du papier hygiénique 100% bambou. Grâce à Mima®, vos habitudes de consommation évoluent et sont plus proches de vos valeurs. Le design esthétique des rouleaux de papier toilette apportera également une touche d'originalité à votre intérieur !”
Maxence RUCKLI (Co-Fondateur, Mima®) répond au micro d'Eva BEN-SAADI et revient sur les enjeux écologiques liés à un produit à usage unique comme le papier toilette, sur le potentiel incroyable de la fibre de bambou au niveau durabilité et sur notre engagement solidaire aux côtés de WeForest.
“Dans nos régions, le papier toilette est un indispensable du quotidien. Le hic ? Sa production est responsable de plus de 15% de la déforestation mondiale… De surcroît blanchi au chlore et emballé dans du plastique, il est néfaste pour la santé et pour l’environnement. Heureusement, il existe des solutions. Les frères Maxence et Hampton Ruckli ont créé Mima®, une marque de papier toilette : emballés dans du papier, les rouleaux sont faits de fibre vierge de bambou et garantis sans chlore.”
"Chaque jour, 27 000 arbres sont abattus pour répondre aux (gros) besoins de l'industrie du papier toilette. Pour enrayer le phénomène, de plus en plus de marques se lancent sur le créneau du papier responsable comme Peach, Bippy, Cheeky Panda, Popee ou Mima®. L’idée ? Miser davantage sur le papier recyclé ou encore fabriquer le papier à base de pulpe de bambou, moins gourmand en émission de gaz à effet de serre et plus rapide à pousser que d’autres essences d’arbres. Prêt.e à aller plus loin ?"
"Notre environnement reste menacé et toutes les solutions sont utiles et intéressantes pour le préserver. La marque Mima® se veut acteur de cette protection de l'environnement en se focalisant sur le marché du papier toilette. Ce dernier est assez particulier et c'est pour cela que nous nous sommes rendu au sein de leurs locaux afin d'y rencontrer Maxence Ruckli, un des fondateurs de la marque."